Hard corps : uprising

Le dernier jeu de la série des contra disponible sur le XBLA, toujours chez Konami et développé par Arc System works. Après le très moyen contra neo sortie sur ps2, faisant des infidélités au fan en proposant un jeu en 3D avec une vue du dessus, Hard corps : uprising (préquelle d’hardcorps sorti sur megadrive) revient aux fondamentaux de la saga avec un run & gun en 2D tout ce qui à de plus classique : on avance, on défouraille de l’ennemi à la chaîne, on évite les pièges, on affronte des boss de plus en plus retords… on reste en terrain connu, même si le jeu apporte avec lui certaines nouveautés.

L’histoire du jeu est (comme d’habitude) plus un prétexte qu’autre chose, nous sommes dans un monde en guerre contre le Commonwealth, pour les contrer, une unité composé de quatre soldats d’élite : Bahamut, ex-soldat du Commonwealth, Krystal, une fille qui a perdu sa famille lors de la guerre, Sayuri une mystérieuse samouraï qui s’embarque dans l’histoire pour des raisons obscures et Harley, un homme qui vit pour la guerre. L’histoire se dévoile sous forme de texte qui apparaît lors des (longs) loading qui sépare chacun des 8 niveaux du jeu, ainsi que d’une cinématique de fin, différente pour chacun des protagonistes. Mais on a vite fait d’oublier l’histoire pour se concentrer sur le jeu en lui même !

Desert

Coop à deux joueurs

On retrouve donc les mécanismes du genre, on avance en tirant sur tout ce qui bouge tout en prenant soin d’éviter les salves de tirs ennemis ainsi que les divers pièges qui parsèment les 8 niveau du jeu. Sans parler des boss, de plus en plus grand et impressionnants !
En plus du tir de base, vous avez 6 armes supplémentaire que vous pouvez stocker dans les deux emplacements d’arme à votre disposition. Sachant que votre tir de base est plutôt faible, et tir lentement de manière automatique, (traduisez ça par : il faudra marteler le bouton de tir pour avoir une cadence décente) vous en aurez besoin des armes supplémentaires, chaque arme à trois niveaux de puissance, qui augmente dès que vous ramasser une nouvelle fois le bonus d’arme en question, vous perdez l’arme équipé dès que vous vous faites toucher (mais l’arme stocké dans l’autre emplacement n’est pas affecté). Ce qui se révèle très frustrant d’ailleurs, la moindre erreur peut vous faire perdre votre puissance de feu, rendant les boss encore plus dur à battre qu’avant, les bonus d’arme se faisant parfois assez rare, ou apparaissant dans des endroits difficile d’accès. Concernant les mouvements de vos personnages il n’y a pas de réel changement, vous pouvez comme sur shattered soldier bloquer la position de votre personnage pour tirer partout sans avoir à bouger, ainsi que de verrouiller l’angle de tir pour tirer dans la même direction tout en bougeant comme vous le souhaitez. Le seul ajout est le bouton courir, en plus de votre vitesse de course normale vous pourrez faire des sprints en appuyant sur cette touche, mieux encore vous pouvez faire des air dash, comme dans un jeu de baston à la Blazblu ! Ce petit ajout rend l’air de rien le jeu bien plus dynamique, et ravira les fans de challenge type time attack !

Boss

Des boss qui n'en finissent pas !

En tout cas le jeu ne déroge pas à la règle des run & gun, les niveau sont très difficile, les apprendre par coeur est fondamental si vous voulez avoir le rang A (ou S, je n’en ai jamais eu pour l’instant -__-) sur tout les stages. Stages qui se révèlent plutôt inspirés et savent varier les plaisirs, vous aurez en plus des stages à pieds normaux dans un désert ou dans une jungle, des passages sur moto, traverser une autoroute sur une planche de skate board façon retour vers le futur, sur un train, un passage façon shoot them up, une phase d’infiltration… En plus du rythme effréné des stages qui montent en intensités au fur et à mesure que vous avancez, vous ne succomberez pas à la monotonie de niveaux qui se ressemblent !

Malgré le côté hardcore du genre et du jeu, arc system works à tout de même pensé aux plus novice d’entre nous. C’est pour cela que le jeu à deux mode principaux : le mode arcade qui nous met directement dans l’action avec des personnages aux statistiques prédéfinis, et le mode rising. Le mode rising est plus orienté débutant pour deux raisons :
– la première, vous avez le choix du niveau, bien sûre, vous devez avoir atteint le niveau pour que vous puissiez le sélectionner, mais ça permet de faire une progression par pallier, si quelqu’un a perdu tout ses crédits au stage 3, il pourra recommencer directement à ce stage plutôt que de tout refaire.
– la deuxième raison, et pas des moindres : le mode rising vous permet d’améliorer votre personnage, à la manière d’un RPG. Avec des CP (pour corps point, pas child porn -__-) gagnés pendant les niveaux, vous pourrez ainsi acheter des extensions de vie, de résistance, permettre d’avoir vos armes directement au level 2 ou 3, triple saut, double air dash, renvoyer les attaques ennemis et divers améliorations qui rendent le jeu bien plus simple et fun.

infiltration

Vous pouvez tout aussi bien être discret que faire sonner l'alarme et détruire toute les nuisances !

On reprochera au titre deux DLC, correspondants à deux personnages bonus (pourtant présents dans l’intro animé) à 200 points chacun et à l’intérêt limité (Harley n’ayant pas de réel différence avec les autres, Sayuri étant le seul perso intéressant étant donné qu’elle se joue uniquement au sabre) ainsi que des loading trop longs entre chaque niveau qui brise le rythme du jeu.
Mais au final Hard corps : uprising est un vrai cadeau aux nostalgiques de contra et du genre run & gun, doté d’une réalisation exemplaire avec ses sprite en 2D qui s’incrustent très bien dans les environnements 3D, d’une OST rock très efficace qui accompagne parfaitement les différents stages du jeu, d’un gameplay à la fois simple et nerveux, doté d’un mode rising qui fera plaisir aux plus novice d’entre nous, d’un mode coop à 2 sur le live (que je n’ai pas pu tester malheureusement )= ) ainsi que d’un tableau des scores sur le live. Un jeu à ne pas rater pour les fans du genre ou à ceux qui voudraient s’y essayer !

Skate

un niveau qui mettra vos nerfs a rude épreuve !

Publicités
Cet article, publié dans JV, PS3, Xbox360, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s